Menus Propos : le blog d'Elettra

D'un contresens sur Rousseau et Les Confessions

Partager:

La lecture du livre de Nicolas Bonhôte Jean-Jacques Rousseau vision de l'histoire et autobiographie (cf. bibliographie) m'a fait réaliser le risque d'un contresens sur la démarche autobiographique de Rousseau. Certains d'entre vous ont peut être étudié Les Confessions, soit comme professeur, soit comme élève, quand cette oeuvre était au programme de Première vers 1998. Je me souviens avoir lu à cette époque nombre d'articles et de commentaires, souvent inspirés de Ph. Lejeune, présentant Les Confessions comme une oeuvre dans laquelle Rousseau se demande qui il est, se cherche et se construit par l'écriture. Nicolas Bonhôte conteste cette vision: Rousseau pense que l'on peut se connaître, que l'on peut accéder à sa vérité intérieure et son moi est constitué avant l'écriture des Confessions. Bref, Rousseau n'est pas un écrivain du 20ème siècle. Si vous manquez de temps, vous pouvez vous contenter de lire les pp. 141 à 230.

Commentaires

Posté par CarolineB le
En effet oeuvre très éclairante et très claire !
Posté par dojoval le
Merci pour ce conseil de lecture: je ne manquerai pas de feuilleter cet ouvrage, disponible dans ma bibliothèque (quelle chance!)




(Votre email ne sera pas affiché publiquement.)


Code Captcha

Cliquer sur l'image pour voir un autre captcha.