Menus Propos : le blog d'Elettra

"Un dimanche à la campagne": Renoir de la partie...

Partager:

Quand vous verrez le film de Tavernier, il serait bien que vous ayez ces tableaux de Renoir en tête, tableaux qui correspondent à des moments du film qui sont des extrapolations par rapport au roman de Pierre Bost et témoigneraient donc de l'orientation propre que souhaite donner Tavernier à cette histoire.

 

Les mystérieuses petites filles...

 

RENOIR, Les demoiselles Cahen d'Anvers, 1881

Renoir_Mlles_Cahen_d_Anvers.jpg

 

 

Monsieur Ladmiral et Irène à la guinguette...

 

RENOIR: Déjeuner chez Fournaise, 1875

tlchargement_21.jpg

 

 

RENOIR: La danse à Bougival, 1883

tlchargement_22.jpg

 

 

Mon autre réflexion est encore bien floue. Elle est en lien avec le statut de l'artiste (peintre comme M. Ladmiral, réalisateur de cinéma comme Bertrand Tavernier) et sa façon de se situer dans la modernité. Dans un précédent menu propos je renvoyais au célèbre pamphlet de François Truffaut sur la "qualité française"... Cet article ne vise pas Tavernier - chronologiquement cela ne tient pas - mais, à revoir Un dimanche à la campagne j'ai eu l'impression que le film que nous étudions cette année était comme une réponse à Truffaut avec un désir de dépasser le clivage "qualité française" (que ne renie pas Tavernier puisqu'il travailla avec les scénaristes de cette époque) / modernité. Qu'est-ce qu'un artiste moderne? Qu'est-ce que la modernité au cinéma?  A suivre...

Commentaires





(Votre email ne sera pas affiché publiquement.)


Code Captcha

Cliquer sur l'image pour voir un autre captcha.