Menus Propos : le blog d'Elettra

S'entraîner sans violence (ou presque) à la dissertation

Partager:

La citation qui suit, tirée d'une conférence que fit Eluard en 1952, ne tombera pas au concours car elle est assez connue. Mais pour commencer à réfléchir à une oeuvre aussi difficile d'accès que Capitale de la Douleur, elle me semble particulièrement indiquée.

"Le monde est si grand, si riche, et la vie offre un spectacle si divers que les sujets de poésie ne feront jamais défaut. Mais il est nécessaire que ce soient toujours des poésies de circonstance, autrement dit il faut que la réalité fournisse l'occasion et la matière (...) Mes poèmes sont tous des poèmes de circonstance. Ils s'inspirent de la réalité, c'est sur elles qu'ils se fondent et reposent. Je n'ai que faire des poèmes qui ne reposent sur rien."

 

(Oeuvres complètes II, coll. "Bibliothèque de la Pléiade", p. 934)

Commentaires





(Votre email ne sera pas affiché publiquement.)


Code Captcha

Cliquer sur l'image pour voir un autre captcha.