Menus Propos : le blog d'Elettra

Mme de Sévigné et le jansénisme

Partager:

Les Editions Honoré Champion me signalent l'existence d'un ouvrage dont la partie sur Mme de Sévigné peut intéresser les agrégatifs.

En voici la présentation.

 

Philippe Sellier
Port-Royal et la littérature
Tome II
Le siècle de saint Augustin, La Rochefoucauld,
Mme de Lafayette, Mme de Sévigné, Sacy, Racine
Deuxième édition augmentée de six études

No 15. 1 vol., 616 p., broché, 12,5 × 19 cm. ISBN 978-2-7453-2340-8. 22 €

Port-Royal constitue l’un des plus grands mythes historiques de la culture française. L’effervescence littéraire de ce « groupe » prestigieux restait dans une large mesure, même après le monumental Port-Royal (1840-1859) de Sainte‑Beuve, à mettre en pleine lumière. Les soixante-deux études réunies dans ces deux volumes ambitionnent d’y contribuer.

Le volume I était consacré à Pascal, celui-ci aborde deux problèmes généraux (littérature et théologie, la grâce et la conversion, avec une tentative de définition rigoureuse du jansénisme), avant de présenter la Bible de Port-Royal, celle-là même sur laquelle rêvaient encore Hugo et Rimbaud. De là l’ouvrage passe à la considération de thèmes-clés, puis d’écrivains majeurs : La Rochefoucauld, l’auteur des Lettres portugaises, Mme de Lafayette, dont l’amie intime, Mme de Sévigné illustre plus qu’aucun autre écrivain féminin l’allégeance à Port-Royal et à saint Augustin. Après une section sur Racine, deux nouvelles vues d’ensemble sont proposées, sur l’augustinisme littéraire, l’une à l’époque classique, l’autre au moment de l’essor romantique. Le livre se clôt sur une visite du monument de Sainte-Beuve, le Port-Royal. Il fournit le premier Index biblique de Racine (Esther et Athalie).


Commentaires





(Votre email ne sera pas affiché publiquement.)


Code Captcha

Cliquer sur l'image pour voir un autre captcha.