Menus Propos : le blog d'Elettra

Eluard: moins d'inquiétude, enfin

Partager:

"Regardez les mots!" disait Mme Lannuzel, ma prof de 1ère A2.

C'est ce que fait très brillamment Agnès Fontvieille-Cordani, maîtresse de conférences en langue et stylistique françaises. 

Son essai se divise en 2 chapitres "Lieux communs d'un rêveur éveillé" et "Le commencement par la fin": Je n'ai encore lu que le premier mais, entièrement convaincue, je vous en recommande déjà la lecture.

Pas de scories dans cet ouvrage qui prend tous ses exemples dans l'oeuvre au programme. L'auteur nous montre les liens inédits qu'Eluard noue entre les mots à travers les notions centrales de collocation, de locution, de collage...  (A connaître!) Vient ensuite une démonstration sur le fonctionnement des images éluardiennes, la "matrice des yeux fermés" et une application de cette réflexion au fameux poème "La courbe de tes yeux". 

Les considérations d'Agnès Fontvieille-Cordani peuvent sembler un peu techniques, il n'y a certes rien que l'on puisse apprendre et restituer tel quel, mais si on se met devant un poème de Capitale de la Douleur" , on aura incontestablement une prise nouvelle -autrement plus satisfaisante que la trop rebattue interprétation biographique- pour expliquer pourquoi on est dans un fonctionnement poétique de la langue. 

Enfin un livre qui m'a donné l'impression de progresser dans ma compréhension de Capitale de la douleur.

Pour finir... si Eluard "tombe" à l'écrit, les professeurs qui vous corrigeront et qui ne sont pas des spécialistes d'Eluard ni même de la poésie du 20ème siècle, auront lu les ouvrages récents parus sur l'oeuvre au programme. Ils auront lu celui-là.

Je retourne à ma lecture.

Commentaires

Posté par richard le
C'est joli, tiens, "maîtresse de conférence" !




(Votre email ne sera pas affiché publiquement.)


Code Captcha

Cliquer sur l'image pour voir un autre captcha.